Julie Fournier

Sexologue clinicienne & psychothérapeute 


 Services de sexologie et de psychothérapie en individuel ou en couple ainsi que services en santé transgenre

Articles-Blogue

Ménopause et sexualité

Publié le 17 novembre 2015 à 18:15

 

La ménopause représente une étape importante dans la vie des femmes puisqu’elle signifie qu’elles sont à un stade où elles ont une incapacité reproductive totale. Même si cela peut paraitre intéressant puisqu’elles n’ont plus à s’inquiéter d’une possibilité de grossesse, d’autres défis apparaissent pour ces femmes. Ces défis ne sont pas toujours très clairement identifiés et en découlent plusieurs incompréhensions. C’est pourquoi cet article aborde les modifications corporelles en lien avec la ménopause et ses conséquences sur la sexualité des femmes.

 

Qu’est-ce que la ménopause? 

La ménopause est caractérisée par douze mois d’arrêt total des menstruations. Ceci est en raison de la diminution de la production d’œstrogène et de progestérone (hormones féminines) par les ovaires. Il y a également une diminution de la testostérone libre dans l’organisme féminin. De ces faits, plusieurs changements corporels majeurs sont reliés à la ménopause et donc certaines conséquences sont perceptibles sur la sexualité des femmes ménopausées.

 

Quels sont les changements corporels de la ménopause? 

En ce qui concerne les changements corporels majeurs, il y a une atrophie de l’appareil uro-génital qui est responsable des fuites urinaires et une atrophie des petites et grandes lèvres qui sont responsables de certains inconforts au niveau du vagin. Il y a également un amincissement de la paroi vaginale qui peut causer un inconfort ou même des douleurs à la pénétration. Cet amincissement du pourtour du vagin a aussi pour conséquence que les femmes sont plus à risque de contracter une infection transmissible sexuellement (il faut continuer à utiliser le préservatif, mesdames!). Un autre changement majeur de la ménopause est la perte d’élasticité du vagin qui elle aussi, est responsable d’inconforts, de douleurs et de ralentissement de la lubrification vaginale. Ces modifications corporelles au niveau de la région pelvienne sont importantes à considérer dans la modification de la sexualité, mais il ne faut pas oublier également les conséquences de la ménopause comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, la prise de poids, les troubles du sommeil, les troubles de l’humeur ainsi que les symptômes dépressifs lorsque l’on parle des conséquences sur la sexualité.

 

À quoi dois-je m'attendre comme conséquences sur ma sexualité et comment y remédier? 

Les conséquences sur la sexualité des femmes ménopausées sont multiples. Cependant, une femme peut certainement ne pas éprouver toutes ces conséquences!

 

Baisse du désir sexuel

D’abord, on retrouve une diminution du désir sexuel en raison de la baisse de testostérone qui est responsable de la création de pensées érotiques et de la pulsion sexuelle (cette baisse de testostérone survient également chez les hommes). Mais attention, ceci ne veut pas dire une absence totale d’appétit sexuel!

Pour y remédier, il faut d’abord s’interroger sur l’importance de la sexualité dans sa vie. Quelle importance on souhaite lui accorder? Comment perçoit-on la sexualité? Que représente-t-elle? Ensuite, il est important de s’offrir ses propres plaisirs et voir à ce que la sexualité semble attirante pour soi. Est-ce que l’on préfère les préliminaires? Les caresses? Les touchers? Sommes-nous capables d’érotiser notre propre corps? Finalement, il faut comprendre que le désir sexuel se travaille tout au long de la journée. Il est donc important de prendre soin de soi, de prendre le temps de se mettre belle, de se regarder dans le miroir, d’érotiser son propre corps et celui de son conjoint ou sa conjointe, de fantasmer, etc. Il est à noter que la masturbation peut également aider à favoriser le désir sexuel en restant connecté à son propre corps, à sa sensibilité corporelle et à son érotisme sexuel.

 

Inconforts et douleurs à la pénétration

Les femmes ménopausées peuvent parfois devenir très sensibles à la sécheresse vaginale en dehors des rapports sexuels et s’apercevoir d’un retardement de la lubrification vaginale lors des rapports sexuels. Il est donc important de communiquer avec son partenaire ou sa partenaire afin de parler de ses limites et des solutions envisageables pour les deux. Il est également conseillé d’essayer de nouvelles pratiques et d’adapter sa sexualité notamment en augmentant le temps de préliminaires, en favorisant les caresses stimulantes et agréables. Cette piste de solution est aussi envisageable pour les pertes urinaires qui peuvent rendre certaines pratiques sexuelles plus gênantes. Aussi, il est possible d’utiliser du lubrifiant à base d’eau (plus naturel et doux pour le vagin) qui se retrouve facilement dans les pharmacies. Finalement, il est recommandé d’avoir des relations sexuelles régulièrement pour maintenir la lubrification et l’élasticité du vagin et ceci favorise aussi le désir sexuel!

 

Vie sexuelle monotone

Lorsque la vie sexuelle est plutôt monotone avec le temps, il est notamment conseillé d’essayer de nouvelles positions et de nouvelles pratiques. À cet effet, plusieurs livres sont dédiés à ce sujet sans devoir être maître de Kamasutra et avoir la flexibilité d’une gymnaste! Il faut donc user de créativité, changer de routine et ne pas avoir peur d’essayer de nouvelles choses!

 

Et l'hormonothérapie? 

En ce qui concerne l’hormonothérapie, il est fortement conseillé d’en parler à son médecin. Il y a de bons effets et de mauvais effets de l’hormonothérapie. Effectivement, même si elle peut permettre de diminuer les bouffées de chaleur, les troubles de l’humeur et du sommeil ainsi que d’autres désagréments liés à la ménopause, certaines contre-indications peuvent être émises par votre médecin.

 

Je ne sais pas par quoi commencer...Que dois-je faire? 

L’important est de ne pas considérer les conséquences de la ménopause sur la sexualité comme étant des obstacles insurmontables. Il faut comprendre qu’elles sont des défis auxquels il existe des solutions. Il est possible et même conseillé de consulter en sexologie afin d’aller chercher l’information juste et pertinente dont les femmes peuvent avoir besoin en plus d’être accueillies dans une atmosphère de respect et de non-jugement. Les services en sexologie peuvent aider les femmes à redéfinir leur sexualité selon leurs désirs et leur niveau de confort. Ils peuvent également aider les femmes à retrouver une satisfaction quant à leur image corporelle et leur estime de soi.


 

 

Article écrit par Julie Fournier, sexologue clinicienne et psychothérapeute, 2015.

 

 

 

Catégories : menopause

UA-73560814-1