Julie Fournier

Sexologue clinicienne & psychothérapeute 


 Services de sexologie et de psychothérapie en individuel ou en couple ainsi que services en santé transgenre

Articles-Blogue

Quand est-il temps de consulter un sexologue?

Publié le 11 août 2015 à 10:55

 

Difficile de demander de l’aide et d’admettre en avoir besoin

En premier lieu, il est important de ne pas sous-estimer sa difficulté. Détrompez-vous, il n’y a pas de trop grandes ou de trop petites difficultés pour consulter. Quand une difficulté surgit et qu’elle vous affecte, c’est le temps de consulter. Souvenez-vous qu’il n’y a pas d’âges pour consulter et que l’argent investi en vaut certainement le coup.

La forte majorité des gens attendent avant de consulter parce qu’ils croient que leur difficulté est trop petite, impertinente, gênante à discuter et que le temps arrange les choses. Eh bien non! Plus vous attendez, plus la difficulté s’ancre dans votre quotidien et vous envahie.

Certes, il est difficile de demander de l’aide. La société nous rappelle souvent que ceci peut être un signe de faiblesse. Aussi, une peur du jugement peut surgir tout comme une peur de la non-acceptation. Il est également difficile de se dévoiler dans son intimité profonde et d’admettre vivre une difficulté sexuelle ou relationnelle. Le fait que la sexualité soit tabou augmente également la difficulté à demander de l’aide parce qu’on n’en parle tout simplement pas. Ce sujet n’est pas seulement passé sous le silence, mais il est souvent réprimé.

Non : aller chercher de l’aide est important

Il est temps de prendre conscience de ces idées préconçues qui vous empêchent de vous épanouir sexuellement et en relation. Il faut revoir sa perception de ce que signifie demander de l’aide. Chercher de l’aide est un signe de maturité, d’humilité et de responsabilisation. Cela signifie que la personne est capable de se prendre en main et surtout d’admettre qu’elle se responsabilise pour améliorer sa sexualité. Consulter est un signe de force chez l’individu. Vous êtes suffisamment forts pour prendre en charge votre situation et l’améliorer. C’est aussi être honnête envers soi-même. Vous admettez ne pas tout connaître et avoir besoin d’une aide extérieure à vous.

Le sexologue est sensible au défi qu’implique demander de l’aide

Effectivement, la démarche n’est pas évidente et n’a rien de facile. Le sexologue en est conscient et est apte à vous emmener à être plus à l’aise. Il sait ce qu’implique entreprendre une démarche en sexothérapie et il est sensible à la manière dont vous pouvez vous percevoir. Il n’est surtout pas là pour vous juger, bien au contraire. Il sait pertinemment que vous ne connaissez pas tout de la sexualité (tout comme lui!).

Il est présent pour vous aider à percevoir l’origine de votre difficulté et à la travailler selon une perspective sexologique. Il vous aide à clarifier l’origine de la difficulté sexuelle ou relationnelle et à établir des liens entre votre sexualité et les différents aspects de votre vie parce que non, la sexualité n’est pas isolée du reste, bien au contraire!

Il faut apprendre à parler de la sexualité. Non pas la banaliser, mais la dédramatiser. Une difficulté sexuelle individuelle ou avec un partenaire n’est pas arrivée par hasard ou par malchance. Elle tient son origine dans les pensées, les croyances, les émotions, les attitudes et les comportements des individus. Voilà ce sur quoi une sexothérapie vous amène à travailler.

Ne vous inquiétez pas, le sexologue qui vous reçoit est sensible à ce que vous vivez et accueillera votre souffrance d’abord et avant tout.


Article écrit par Julie Fournier

 

Catégories : Therapie

UA-73560814-1